Ramenons la grève à Pointe-Saint-Charles / Bring the strike home to Point St. Charles

(english below)

Manifestation du quartier

mercredi le 15 août à 7h30
Point de rassemblement : Square Saint-Patrick (Wellington et Saint-Patrick)

NON à la hausse des frais de scolarité
NON à la loi 78 et à la répression policière
OUI à l’appui à la lutte étudiante
OUI à la gratuité des services publiques

Grâce au mouvement de grève étudiant la hausse des frais de scolarité n’est pas passé inaperçu. Cette volonté de résistance contre cette augmentation a même réussit à créer un mouvement de protestation solidaire d’une grande ampleur dans la population.

Cette grève étudiante arrive au moment où d’autres services publics sont menacés avec par exemple la nouvelle taxe santé et le développement de la médecine privée, les nouveaux frais d’augmentation de l’électricité; ceux des transports en commun.

L’imagination et l’organisation collective de la grève étudiante a mis le gouvernement au pied du mur. La principale réaction de ce gouvernement corrompu face à la contestation fut de voter une loi spéciale. Cette loi attaque le droit de manifester et de nous organiser collectivement. Elle donne à la police de nouveaux pouvoirs de répression elle qui n’a pas hésité à faire plus de 3 000 arrestations et blessés plus de 600 personnes, dont quelques uns gravement, depuis le début de la grève étudiante.

Les premiers CÉGEPs se sont fait ordonner de retourner en classe pendant la semaine du 13 août. Dans le contexte où les deux principaux partis politiques appellent à la fin de la grève, et que ni l’un ni l’autre a pris une position contre les mesures d’austérité, nous disons, ramenons la grève à Pointe-Saint-Charles.

Pourquoi la grève sociale ?

En mai dernier, des rumeurs de grève sociale à venir dans les prochains mois ont commencé à circuler. Nous pensons que la GRÈVE SOCIALE est un moyen d’action pour dire au gouvernement ASSEZ C’EST ASSEZ !

Comme une grève dans une entreprise qui vise à arrêter la production afin de créer un rapport de force, la GRÈVE SOCIALE est un moyen de paralyser le fonctionnement du gouvernement ou de la société pour dire que nous ne sommes pas d’accord avec les mesures d’austérité qu’il nous impose et que cela doit cesser.

Tout seul nous ne pouvons pas grand-chose. Mais comme les étudiants et les étudiantes ont réussit à le faire, ensemble nous pouvons dire au gouvernement ASSEZ C’EST ASSEZ !

Si les étudiants et les étudiantes ont trouvé les moyens de résister, nous résidents et résidentes de Pointe-Saint-Charles pouvons aussi le faire. Nous avons mis sur pied une assemblée populaire autonome de quartier (APAQ) à Pointe-Saint-Charles ouverte à tous et toutes pour discuter, décider et agir ensemble et pourquoi pas imaginer comment gérer ensemble notre communauté.

PSC Solidaire

Pour plus d’information et info sur la prochaine Assemblée populaire : http://apaqpsc.wordpress.com/

===

Neighbourhood Protest

Wednesday, August 15th at 7:30am

Gather at Square Saint-Patrick (Wellington and Saint-Patrick)

NO to tuition increases
NO to Bill 78 (Law 11) and police repression
YES to supporting the student strike
YES to free public services

Thanks to the student movement, the tuition hikes didn’t pass unnoticed. The students’ strong resistance sparked a vast protest movement supported by much of the population.

The student strike is taking place in a context in which other public services are under attack: for example, the new health tax and the development of private healthcare; increases to the cost of electricity; public transportation fee increases.

The imaginative, collective organizing of the student strike forced the government’s hand. The main response of the government was to enact a special law attacking our right to protest and organize collectively. This law hands yet new powers of repression to the police. The police have arrested more than 3000 people since the beginning of the student strike; injuring more than 600 people, some very seriously.

The first CEGEPs have been ordered back to class the week of August 13th. In a context in which both major electoral parties are calling for an end to the strike, and neither has taken a position against austerity measures, we say: time to bring the strike home to Point St. Charles!

Why a social strike?

Since May, there have been rumours of a social strike. We believe that a SOCIAL STRIKE is a way of telling the government: ENOUGH IS ENOUGH!

Just like a strike in a company stops production to create bargaining power, a SOCIAL STRIKE is a way of paralyzing the government and society in order to say that we do not agree with austerity measures imposed on us, and that this must stop.

Alone, there is little we can do. But, just like the students, together we can say to the government ENOUGH IS ENOUGH!

If the students found ways of resisting, we in Point St. Charles can too. We have established an autonomous neighbourhood assembly (APAQ) of Point St. Charles. It is open to everyone to discuss, decide and act together in our own community.

PSC in solidarity

For more information and the next Neighbourhood Assembly:

http://apaqpsc.wordpress.com/

About these ads
Ce contenu a été publié dans Événements du quartier, Manifeste. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s